Vous êtes ici

EME: inauguration du manège Sénarmont

10 octobre 2018 - Fontainebleau

Le manège Sénarmont de l'Ecole militaire d'équitation (EME) du CNSD a été inauguré le 10 octobre, après 4 années de travaux, par le CRC1 Hervé Piccirillo commandant du CNSD, en présence de Pascal Gouhoury, président de la communauté d'agglomération du Pays de Fontainebleau, Frédéric Valletoux, maire de Fontainebleau, Jacques Moulin, architecte en chef des monuments historiques (ACMH), Jean-François Hebert, président de l'établissement public du château de Fontainebleau et du lieutenant-colonel Baudoin Drion, commandant de l’EME.

 

Première étape d’une réfection globale, le manège Sénarmont a retrouvé son éclat extérieur. Ce bâtiment historique a la particularité et la richesse d’avoir encore de nos jours la même fonction qu'au XIXème siècle: une aire de travail équestre. L’intérieur du manège devrait quant à lui aussi retrouver son lustre d’antan à l’horizon 2022. En effet, un projet de réfection intérieure dans lequel serait intégré la reconstruction d’une tribune à l’opposé de celle déjà existante permettrait ainsi de retrouver le dessin originel du manège. Une fois cette étape achevée, le manège devrait alors faire partie intégrante de la visite du château de Fontainebleau.

 

L’Ecole militaire d’Equitation (EME)

Située au quartier du Carrousel, l’Ecole militaire d’équitation (EME) assure la formation des officiers, sous-officiers et militaires du rang aux différents métiers du cheval (instructeurs d’équitation, chefs d’écuries, cavaliers soigneurs, maréchaux-ferrants). Elle forme aussi des stagiaires étrangers. Centre de formation initiale des chevaux achetés au profit de l’ensemble de la filière équestre militaire, l’EME assure le débourrage et la spécialisation des jeunes chevaux. 

 

Le quartier du Carrousel de l’EME.

Ancienne dépendance du château de Fontainebleau, il fut mis à la disposition des armées en 1871. En 1807, l'empereur Napoléon 1er y avait fait construire un manège remarquable par sa charpente en bois en une seule voûte. Classé, avec ses abords, monument historique en 1913 et 1930, ce manège a reçu le nom du général Sénarmont. Ce manège, après 4 années d’importants travaux de restauration menés en coordination avec la conservation régionale des monuments historiques, a été inauguré officiellement le 10 octobre 2018.

A la même époque furent construites les écuries qui entourent la cour du « Carrousel », dite cour carrée. De 1815 à 1870, ces bâtiments abritèrent les maisons militaires des Rois de France, puis celle de l’empereur Napoléon III. De 1871 à 1940, le quartier fut mis à la disposition de l’école d’artillerie. Pendant cette période fut construit le manège Drouot, du nom de l’aide de camp de l’empereur, major général de la Garde impériale.