Vous êtes ici

Judo : Championnat de France militaire 2019 et Ad Victoriam

21 février 2019 - Toulon (France)

Le championnat de France militaire de Judo (CFM), organisé par la base navale de Toulon et l’arrondissement Maritime Méditerranée en lien avec le CNSD, s’est déroulé le 21 février 2019 au Palais des Sports de Toulon, avec en parallèle, la première des huit étapes du challenge Ad Victoriam pour les blessés des Armées et de la Gendarmerie.

 

Une sportive d’élite en était la marraine: le soldat ® Vanessa Dureau championne du monde militaire en suisse en 2016. Le public est venu en nombre soutenir les 87 judokas valides et les 13 blessés de la Défense engagés sur cet événement, en présence de nombreuses autorités civiles et militaires : M. Guy Le Berre, représentant le maire de Toulon, M. Lionel Gigli, président de la Ligue PACA de judo, M. Hervé Tarpéa, président du comité du Var de Judo, le capitaine de vaisseau Jean-Michel, représentant l’amiral commandant l’arrondissement maritime Méditerranée, le capitaine de corvette Jean-Michel, représentant le commandant de la Base Navale de Toulon et le lieutenant-colonel Eric commandant l’Ecole interarmées des sports du CNSD de Fontainebleau.

 

Le championnat de France militaire de Judo est commun aux trois armées ainsi qu’à la Gendarmerie. Promouvoir et développer le sport est indispensable pour les armées, la bonne condition physique concourant directement à la préparation opérationnelle. De plus, les valeurs liées au sport sont communes avec celles des Armées : courage, goût de l’effort, dépassement de soi, respect de l’adversaire, loyauté au combat, cohésion et sens du collectif, également véhiculées par la compétition.

 

Le challenge Ad Victoriam est mis en œuvre par le CNSD. Il s’agit d’un circuit de plusieurs manifestations sportives multisports où tous les compétiteurs se rencontrent quel que soit leur handicap. Ad Victoriam récompense à la fin de l’année le sportif le plus régulier dans la participation aux épreuves. L’objectif est aussi de réaliser les étapes du challenge lors des championnats militaires et civils afin que sportifs valides et ceux en situation de handicap puissent se retrouver et passer un formidable temps fort ensemble, grâce au sport.

 

Le major ® Fabrice, conseiller technique militaire de judo : « Ce championnat a permis la confirmation de certains judokas et la découverte de ceux qui viendront renforcer l’équipe de France militaire, notamment pour les Jeux mondiaux militaires d’été à Wuhan (Chine). L’organisation technique, logistique mais aussi événementielle de ce championnat de France militaire en font un championnat militaire phare avec de nombreux retours positifs des autorités civiles et militaires et des judokas eux-mêmes. Le niveau ne cesse de progresser d’année en année avec de plus en plus d’athlètes des championnats nationaux civils de 1re et 2ème division. » 

 

Le gendarme (G) Silvia, judokate, conseillère technique militaire adjointe, titulaire de la licence STAPS mention APAS (Activités physiques adaptées et santé), a dirigé le challenge pour les blessés. Elle nous en précise les contours : « Les activités se sont déroulées en 3 phases : initiation au judo avec contrôle au sol et approche de la chute arrière, puis des jeux d’opposition adaptés aux pathologies et handicaps et la participation à l’activité armées-Nation. L'esprit de groupe et l'amitié qui unit naturellement les judokas a permis à chacun de surmonter parfois l'appréhension de l'activité sous les encouragements du public et des autres combattants. Certains blessés se sont redécouvert de nouvelles capacités physiques. Ceux ayant participé au championnat en 2018 ont exprimé leur satisfaction d'avoir renouvelé l'expérience et d'être intégré à la compétition en ayant des combats officiels. »

 

L’organisation tient à remercier les collectivités locales, l’UNEO, la CNMSS, l’Esprit du Judo et la FFJDA, notamment la ligue PACA de judo et le comité du Var de Judo, pour leur soutien technique, logistique et arbitral qui ont permis la réussite de cet événement.