Vous êtes ici

L’Armée de l’air remporte le Crunch des aviateurs

28 mars 2019 - Bègles

L’Armée de l’air a rencontré la Royal Air Force lors du très attendu Crunch des aviateurs au stade André Moga de Bègles, le 28 mars 2019. Au terme d’un match rythmé et engagé, les Français se sont imposés 32 à 22 en régalant un public venu nombreux pour les soutenir. Retour sur une victoire de haute volée sous les yeux du chef d’état-major de l’Armée de l’air, le général d'armée aérienne Philippe Lavigne.

 

Dans un début de match équilibré, le XV de l’Air ouvre le score sur une pénalité obtenue rapidement (3-0) mais les Britanniques vont vite réagir et montrer qu’ils ne sont pas venus à Bègles, terre de rugby, pour le tourisme. Profitant des espaces, ils vont réussir à s’infiltrer dans la ligne de défense française avant d’être stoppés juste devant la ligne d’en-but. Le premier duel de la rencontre est remporté par les visiteurs qui réussissent à aplatir l’essai puis à le transformer (3-7). Malgré ce coup dur, les joueurs du XV de l’Air repartent de l’avant et réussissent à prendre l’avantage grâce à deux pénalités (9-7), avant que les Britanniques ne repassent devant grâce à un coup de pied magistral pour transformer une pénalité du milieu de terrain. Le score est déjà de 9 à 10 en faveur de la Royal Air Force au bout de quatorze minutes de jeu dans un match où les deux équipes se rendent coup pour coup. La mêlée du XV de l’Air remporte son combat. Les Britanniques sont plus vifs dans ce début de match et font pencher le jeu dans le camp tricolore, les Français résistent et sont récompensés quelques minutes plus tard. A la trente-troisième minute, le XV de l’Air inscrit un essai transformé et se détache de son adversaire (16-10). La Royal Air Force fait le forcing pour revenir rapidement mais se heurte au mur des aviateurs français. Agacés et battus dans l’engagement, les Britanniques vont écoper d’un carton jaune à la trente-septième minute juste avant la pause. Et c’est grâce à une mêlée flamboyante depuis le début de la rencontre que le XV de l’Air va encore aggraver la marque en obtenant une pénalité transformée (19-10).

 

Les joueurs rejoignent les vestiaires sous les applaudissements nourris d’un public conquis qui va pousser en seconde période. Dès la reprise, les Français vont mettre une énorme pression sur l’équipe britannique devant leur ligne d’en-but. Une détermination récompensée rapidement puisqu’à la quarante-neuvième minute, le XV de l’Air inscrit un essai suite à une bataille remportée sur un maul tricolore (26-10). Dans ce match, la mêlée française continue de gagner d’importants ballons et la Royal Air Force écope d’un nouveau carton jaune à la cinquante-troisième minute pour un plaquage haut. En supériorité numérique, le XV de l’Air enfonce le clou et passe une nouvelle pénalité (29-10). Rien ne semble pouvoir arrêter les Français qui se dirigent vers une victoire de prestige. Après une nette domination des bleus, la Royal Air Force va réussir à revenir dans le match et à espérer de nouveau grâce à un essai non transformé (29-15). Des espoirs rapidement éteints grâce à une nouvelle pénalité pour mettre définitivement le XV de l’Air à l’abri (32-15). Le public pousse ses joueurs vers la victoire en entonnant l’hymne national. Les Britanniques, valeureux, réussissent à inscrire un essai transformé avant la fin du match. Le score n’évoluera plus dans une fin de match avec quelques accrochages. Le XV de l’Air s’impose 32 à 22 dans un match référence avec tous les ingrédients d’un véritable crunch ! La communion avec le public est totale avant qu’une haie d’honneur soit formée par les joueurs pour rejoindre les vestiaires. Le XV de l’Air obtient sa deuxième victoire face à la Royal Air Force en cinq confrontations.

 

Réaction du général Philippe Lavigne, chef d’état-major de l’Armée de l’air : « J’ai noté un très bel engagement des deux équipes. Lors de cette rencontre, j’ai retrouvé l’ADN qui caractérise nos aviateurs : l’audace, avec de belles relances aux 22 mètres, la précision, avec de beaux coups de pieds - notamment de notre ouvreur -, l’agilité avec des passes à l’aile et de belles combinaisons et enfin, la passion. Sans oublier celle du public qui est montée au fil du match. L’équipe de l’Armée de l’air vient de loin. Je remercie les cadres de leur avoir permis d’atteindre ce niveau. Je remercie également les commandants de base d’avoir libéré leurs hommes pour une préparation efficace. Et je remercie enfin les joueurs de nous avoir offert un beau spectacle. L’Union Bordeaux-Bègles pratique un beau rugby qui, je crois, nous a inspiré face à des Britanniques de très bon niveau. »

 

Réaction de l’adjudant-chef Régis, membre du staff, entraîneur des arrières : «Je suis fier des joueurs qui ont mis tous les ingrédients pour l’emporter : du courage, de la pugnacité, de la solidarité. Avec le staff, on a vu dès l’échauffement qu’il y avait de la sérénité, de la confiance et que ça allait être dur pour les Britanniques. On a eu la chance de jouer avec un public énorme qui est venu nous soutenir et voir la musique des forces aériennes en début de match pour les hymnes nous a mis le frisson. Cette victoire, elle est pour tout le monde et il faut remercier les commandants d’unité d’avoir libéré leurs hommes pour cette belle rencontre ainsi que nos sponsors et partenaires.»

 

Texte : Aspirant Romain